Circuit Chutes de Ban Gioc – Lac de Ba Be

Circuit Chutes de Ban Gioc – Lac de Ba Be Le Congrès de samedi ne semble pas soulever les foules. "J’entends beaucoup de députés, de référents qui ne veulent pas forcément se déplacer. En même temps, c’est vrai que ce sera un moment plutôt formel", observe Cendra Motin, députée de l’Isère, interrogée dans Le Figaro, qui précise que Richard Ferrand, président du groupe à l’Assemblée, a mis une pression certaine sur ses troupes la semaine dernière. "On est obligés d’y aller, on a reçu des convocations!", peste ainsi une parlementaire.
Yoyo, une militante devait faire un beau voyage et se retrouve avec un collier et en plus les enfants…

Hang Mua Ninh Binh

Bonjour les amis, ce matin magnifique journée à 

Hang Mua Ninh Binh, un beau soleil brillait sur un ciel bleu azur, la lumière était envoûtante induisant en nous des sensations d’euphorie intenses. Le paysage magnifique, un beau contraste entre les hauteurs des montagnes environnantes enneigées d’un blanc immaculé et le soleil au niveau de la mer. On a l’impression d’être en vacances. Bonne journée les amis.
A Ciao et à plus

A propos de certaines choses qui se prépareraient

Je peux évidemment me tromper, mais je sens que le Gouvernement risque de profiter de cette période pour justifier certains mauvais coups…

J’ai déjà expliqué que la mise en scène de l’audit de la Cour des Comptes n’était que prétexte à reculades pour mettre en œuvre un programme présidentiel non financé.

Mais si je décode bien les propos des membres du Gouvernement, on nous raconte que pour combler le déficit, un des moyens serait de vendre une partie des participations de l’Etat dans des entreprises où elle est actionnaire.

Ceci pourrait paraitre séduisant : on vendrait 4 Milliards d’actions, et on réduirait le déficit de la même somme ! Mais ceux qui nous tiennent ces raisonnements méconnaissent la logique comptable qui prévaut pour les Etats. La comptabilité « maastrichtienne », celle qui calcule le fameux déficit public qui doit être inférieur à 3%, est bien plus fine que cela :
La comptabilité « maastrichtienne » ne prend en compte que les recettes et les dépenses qui sont pérennes, durables et assurées. Ainsi, la vente ou l’achat de titres de propriétés de sociétés ne sont pas comptées comme des recettes ou des dépenses de l’année budgétaire, dans la mesure où ce sont des opérations ponctuelles, réversibles, qui correspondent à une variation du patrimoine de l’Etat.
Quand j’entends dire que la situation des finances publiques conduirait l’Etat à céder des participations, je crains que ce ne soit là un prétexte pour céder à « quelques amis » des parts de sociétés… Si cela améliore la trésorerie de l’Etat (qui n’est pas un problème compte tenu des taux négatifs !), diminue -en fait très peu- la dette publique, cela ne diminuera en rien le déficit de la France du point de vue de la Commission.

Un exemple me vient à l’esprit : il y a un peu plus de deux ans, le Ministre de l’Economie de l’époque (chacun l’aura identifié…) poussait à la vente d’une société possédée presque en totalité par l’Etat : la Française Des Jeux (FDJ). Pour bien comprendre : la FDJ gagne peu d’argent, et ne vaut donc pas très cher. L’essentiel de l’argent qui alimente les caisses de l’Etat vient des taxes perçues sur les mises : plus de 3 Milliards d’Euros. Cet argent est versé à l’Etat en amont des recettes de la FDJ. Celle-ci ne gagne donc que quelques dizaines de Millions d’Euros, qu’elle reverse d’ailleurs en impôts et en dividendes. L’Etat touche donc plus de 3 Milliards de recettes maastrichtiennes. Vendre la FDJ rapporterait une seule fois une recette exceptionnelle de quelques centaines de Millions, mais priverait l’Etat de sa capacité à imposer toutes les règles de prévention à l’addiction, de lutte contre le blanchiment, d’interdiction de jeu pour les mineurs…

Certains pervers (si vous insistez je dirai qui…) avaient même imaginé diminuer les taxes sur les enjeux, pour maximiser les profits de la société et décupler sa valeur boursière… Beaucoup moins de recettes maastrichtiennes, un beau coup de bourse « one shot » et quelques intérêts privés gavés en toute discrétion ! Toute ressemblance avec les sociétés d’autoroute serait purement fortuite !
Un modeste Secrétaire d’Etat s’était opposé à cela. Son Premier Ministre de l’époque, après avoir entendu les arguments des « différents étages » de Bercy, a arbitré en faveur du statu quo… Ce fut, en toute modestie, une de mes satisfactions pendant ces trois années à Bercy.

La théâtralisation de l’audit de la Cour, certains propos de membres du Gouvernement et mon esprit soupçonneux, me laissent à penser que, pour la FDJ ou pour d’autres, les grandes manœuvres ont commencé. J’espère avoir tort !

Venez découvrir la Thaïlande lors des vacances Thaïlande pas cher!
 


marché de hoang su phi

C’est en fin 

marché de hoang su phi de matinée que le DR.Daniel Kéré est arrivé au siège du Mouvement du peuple et pour le progrès de Côte d’Ivoire,le DR.Inoussa Sankara étant en voyage c’est le secrétaire général adjoint le camarade Alexis Kaboré qui a eu la lourde responsabilité d’accorder cette audience au responsable adjoint à la diaspora,
Le SGA affectueusement appelé était entourer par ses plus proches collaborateurs notamment M.Kassoum Tondé Makata le chargé à la communication du MppCi Moumouni Ouedraogo le responsable des sous sections par Zalissa Ouedraogo la vice présidente des femmes en un mot quasiment tous les caciques du parti étaient présent, sans Oublier les Camardes Zabré et Kaboré respectivement président et vice-président de la JmppCi.
Après les présentations d’usage il était au tour du DR Daniel Kéré par une parfaite maîtrise d’orateur ce qui n’est guère surprenant pour un professeur d’université, il était porteur de message du ministre camarde Maurice Dieudonné Bonanet donc alors les responsables l’ont écouter attentivement et se disent déterminer pour continuer la lutte pour la réélection pour un second mandat du président du Faso.
De la cellule de communication et d’information de la JmppCi.

boucle ha giang – dong van – meo vac

- RÉVOLUTION -
Coup de " Brève de face de bouc 

boucle ha giang – dong van – meo vac à Vietnam Decouverte " :
SI CELA CONTINUE COMME CELA, LES HÔPITAUX PSYCHIATRIQUES VONT AVOIR DES ÉLUS(ES) COMME PATIENTS …
Après Laurent Wauquiez qui dénonce les chômeurs qui profitent de la vie, après CastaGner qui insiste sur le fait que la liberté, ce n’est pas bénéficier des allocations chômage pour partir deux ans en vacances, c’est le "dépité" "En Marche Arrière" Damien Adam, qui en a remis une couche, en déplorant les odieux privilèges dont bénéficieraient, selon lui, les chômeurs(euses).
* En psychiatrie, SDT = Hospitalisation Sur la Demande d’un Tiers, DM = à la Demande du Maire et DP = à la Demande du Préfet, remplaçant les anciens HDT et HO.
À bon entendeur salauds !!!

Ce n’est pas de la brume que l’on voit au dessus du golfe de St Florent mais un nuage de fumée causé par des brûlages tous materiaux ,communaux…

Ce n’est pas de la brume que l’on voit au dessus du golfe de St Florent mais un nuage de fumée causé par des brûlages tous materiaux ,communaux ,professionnels ou personnels.C’est à souhaiter que les touristes envahisseurs ne s’en aillent jamais car,eux présents,on brûle peu ou pas ,de peur de les perdre.Danger sanitaire et pbs respiratoires assurés pour tous les enfants qui inhalent trop souvent des particules toxiques.

CONSEIL MUNICIPAL DU 21 OCTOBRE 2017 cliquer sur l’image pour la lire 1 INSTAURATION du REEF SSEP EMPLOYÉ COMMUNAL régime indemnitaire des…

CONSEIL MUNICIPAL DU 21 OCTOBRE 2017 cliquer sur l’image pour la lire 1 INSTAURATION du REEF SSEP EMPLOYÉ COMMUNAL régime indemnitaire des fonctionnaires de l’état et des fonctionnaires territoriaux et, sans doute,par extension, des employés municipaux :application d’un décret de 2014 ,à compter du 1 janvier 2016 :outre le salaire mensuel est institué un complément indemnitaire annuel versé en fonction de l’engagement professionnel et la manière de servir . [ 2,699 more words ]
https://alboreulmitese.wordpress.com/…/a-vita-in-olmeta-la…/

En effet

En effet.
———
“Tous les gouvernements sont contre l’évasion fiscale. Ils sont bien conscients que les honnêtes contribuables en ont ras le bol de devoir payer plus d’impôts pour compenser le manque à gagner des impôts impayés par les fraudeurs du fisc.
Pendant que les limiers du fisc déploient énormément d’énergie pour poigner les ratoureux petits contribuables soupçonnés de travailler au noir, on a l’impression que les grands utilisateurs des paradis fiscaux continuent à bien s’en tirer.
Et le premier ministre Justin Trudeau n’a pas aidé le Canada à faire preuve, cette semaine, de saine gouvernance dans le dossier des paradis fiscaux.
Bronfman-Kolber
Revenons sur l’affaire des Paradise Papers. Se basant sur la fuite de documents obtenus par le Consortium international des journalistes d’investigation (CIJI), le Toronto Star et Radio-Canada ont révélé que Stephen Bronfman (le chef du financement du Parti libéral du Canada) se serait associé à l’ex-sénateur libéral Leo Kolber pour utiliser des stratagèmes visant à cacher 60 millions de dollars dans des paradis fiscaux.
Que Stephen Bronfman ait démenti la nouvelle en répliquant qu’il a toujours respecté la loi et qu’il n’a jamais financé ni utilisé de fiducie offshore, grand bien lui fasse.
Qu’a fait Justin Trudeau ? Il a rapidement blanchi le chef du financement de sa campagne électorale en alléguant qu’il avait reçu des assurances que tout était conforme au sujet des présumées activités offshore de Stephen Bronfman.
De qui a-t-il reçu des assurances ? De la part de M. Bronfman ! Et pour le premier ministre, cela devrait suffire à blanchir son chef du financement de campagne des allégations d’évitement fiscal qui pèsent contre lui.
En agissant de la sorte, Justin Trudeau a mis dans l’embarras sa ministre du Revenu, Diane Lebouthillier. De plus, il jette du discrédit sur les éventuelles vérifications que le ministère devrait effectuer sur le cas Bronfman-Kolber.
Et, à vrai dire, la ministre Lebouthillier n’avait vraiment pas besoin de cette tuile.
Chiffres différents
Concernant la lutte à l’évitement fiscal, elle a déclaré à la Chambre des communes qu’au cours des deux dernières années « nous avons investi près d’un milliard de dollars qui nous ont permis d’aller récupérer près de 25 milliards de dollars », dans le cadre de la chasse aux fraudeurs fiscaux.
Le problème ? Selon l’opposition, ce serait seulement une petite portion de ce milliard $ qui aurait été dépensée, soit 40 millions $ l’an dernier.
Et quand la ministre Lebouthillier parle des 25 milliards $ récupérés, cela diffère beaucoup de ce qu’on peut lire sur le site même de Revenu Canada.
« Du 1er avril 2012 au 31 mars 2017, les enquêtes de l’ARC ont mené à la condamnation de 408 individus et entreprises. Cela représente environ 122 millions $ en impôt fédéral éludé, des amendes totalisant 44 millions de dollars et des peines d’emprisonnement totalisant 3103 mois. »
Avec une telle confusion de chiffres, ça regarde plutôt mal pour la vérification… !
Netflix
Autre dossier fiscal où Justin Trudeau nous prend pour des valises : le traitement de faveur qu’il a accordé au géant américain de la télévision, Netflix.
Contre toute logique fiscale, il a exempté Netflix de l’obligation de percevoir la TPS sur ses abonnements au Canada.
Et contrairement aux distributeurs et diffuseurs canadiens, Netflix n’aura pas à verser des redevances et n’aura pas à respecter un minimum en matière de contenu francophone.”

“L’entrepreneur Tony Accurso dit avoir donné 75 000 $ par année jusqu’en 2010 à l’ancien grand argentier du Parti libéral du Québec, Marc…

“L’entrepreneur Tony Accurso dit avoir donné 75 000 $ par année jusqu’en 2010 à l’ancien grand argentier du Parti libéral du Québec, Marc Bibeau.
« On faisait faire 25 chèques au nom de mes employées et puis on livrait ça à Marc Bibeau du Parti libéral, à Saint-Eustache, et puis c’était notre contribution [au financement politique] », a expliqué M. Accurso.”

Pour répondre à ceux et celles qui se pètent les bretelles de satisfaction face à leur idée du Canada, voici quelques faits:, —–, “

Pour répondre à ceux et celles qui se pètent les bretelles de satisfaction face à leur idée du Canada, voici quelques faits:
—–
“…il se trouve, même au Canada anglais, des esprits chagrins qui s’appliquent à opposer à ce qui précède quelques faits gênants. Par exemple :
– Au cours des 15 dernières années, le Canada s’est fait durement réprimander à diverses reprises par l’ONU et d’autres instances mondiales au chapitre du blanchiment d’argent, de la protection de l’environnement, des politiques sociales, du racisme, de la situation des autochtones, des inégalités homme-femme, de la protection internationale des droits de la personne (adhésion aux conventions sur la torture, le droit du travail, les droits des handicapés…).
– Pionnier, apôtre du maintien de la paix dans le monde dont il s’est fait une mission hautement claironnée, le Canada figurait en 2015 au 66e rang de tous les pays au titre de la contribution aux opérations des Casques bleus de l’ONU.”

Just another WordPress site